Société

Production de Pure water au Togo: L’ATPEP en guerre contre les producteurs clandestins

Au Togo, la plupart des eaux conditionnées communément appelées Pure Water sont des poisons lents, du fait des conditions dans lesquelles elles sont produites. L’Association Togolaise des Producteurs d’Eau Pure (ATPEP) veut prendre ses responsabilités. Elle était face aux professionnels des médias ce mardi 26 septembre 2023 à Lomé. Les choses sérieuses débutent à partir du 26 octobre, a-t-elle annoncé.

L’Association Togolaise des Producteurs d’Eau Pure (ATPEP) a informée aux professionnels des médias des dispositions prises à l’issue de l’Assemblée générale extraordinaire du 15 décembre 2022, afin d’assainir le secteur de production d’eau en sachet.

En effet, la plupart des producteurs ne ménagent aucun effort à produire des eaux de qualité qui respectent toutes les normes exigées par l’Etat.

Cependant, il est à noter que certains parmi eux sapent ces efforts en mettant à la disposition de la population des eaux de qualité douteuse qu’ils bradent à n’importe quel prix.

Colonel Ouro Korigo Mollah Agnoro , Conseiller à l’ATPEP

« Nous comptons sur le soutien du gouvernement pour ce contrôle. Nous passerons par les dénonciations et nous rendrons compte à qui de droit pour que ceux qui ne seront pas en règle se normalisent ou qu’ils soient sanctionnés », a indiqué Colonel Ouro Korigo Mollah Agnoro , Conseiller à l’ATPEP.

Il s’agit entre autres de suspendre les commissions aux transporteurs d’eau pour en faire des salariés ; collaborer avec les mairies des communes ; demander aux clients d’exiger de leurs fournisseurs un certificat de salubrité ; plaider auprès du ministère de tutelle pour la création de police de l’eau ; uniformiser les prix de revente des ballots d’eau dans les boutiques à cinq cent (500) francs CFA ; rédiger un code de bonne conduite permettant de régler les litiges et le faire signer par tous les producteurs ; et amener tous les producteurs à avoir leur certificat de salubrité à jour.

Selon les responsables de l’ATPEP, une eau non accréditée est un potentiel danger pour la santé, pour cela, à partir de la date du 26 octobre 2023, le processus de contrôle interne du certificat de salubrité, d’ajustement de prix et de respect des réglementations entreront en vigueur avec le soutien probable des services publics.

Malheureusement des producteurs versent sur le marché des Pure Water avec des structures sans carte CFE, manque d’analyses physico-chimiques et bactériologiques, manque de certificat de salubrité et d’autorisation de mise sur le marché.

L’objectif spécifique de ce document qui fera objet de vulgarisation dans les prochains jours a pour mission d’assainir le secteur par deux points:
Ajuster et harmoniser le prix du ballot d’eau sur toute l’étendue du territoire et sensibiliser les producteurs afin de fournir de l’eau potable à la population.

Ainsi l’ATPEP informe que désormais le prix du ballot d’eau de 30 pochettes est réajusté à 500 F CFA dans les boutiques sur l’ensemble du territoire national. Quant à la pochette d’eau, elle demeure toujours à 25 F CFA pour le consommateur final.

L’ATPEP veillera à compter du 26 octobre 2023 à ce que toutes les eaux de qualité respectent toutes les normes édictées par l’autorité.

Les producteurs de Pure Water sont appelés à se conformer avant cette date.

Pour information, l’ATPEP est une association à but non lucratif qui lutte depuis plusieurs années pour non seulement défendre les intérêts des producteurs, mais aussi et surtout pour fournir une eau de bonne qualité à la population togolaise.

*@IKA*

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page